• Les ébaudes, les grandes ébaudes, les alagnes.

     



    Durant l'hiver, de nombreuses veillées se tenaient dans les fermes bressanes. Certaines, appelées « ébaudes », étaient établies pour rapprocher les jeunes gens à marier, sous les yeux des parents. Les soirées se déroulaient en deux temps : travail avant dix heures et danses après.


     

     

     

     

    Quelques semaines plus tard, durant les « grandes ébaudes », les jeunes hommes allaient rendre visite aux jeunes filles qui leur avaient plu. En retour, elles distribuaient des « alagnes » (noisettes) si l'affection était réciproque.

    Pin It

    votre commentaire
  • Très belle en-tête bicolore illustrée d'un motif Art Nouveau et d'une vue de la boutique de cet artisan.

    Nous sommes en 1919, la grande guerre est tout juste terminée. Ce fabricant de Bijoux en Grenat écrit à l'un de ses clients situé à Aurillac pour lui annoncer qu'il ne peut lui fabriquer les "bijoux d'Auvergne" que celui-ci lui avait commandé.

    Sans doute en raison de la pénurie de toutes matières premières qui sévissait à la suite du conflit mondial, il n'a pu se procurer que des topazes à un prix très élevé, ne lui permettant pas d'honorer ses engagements.

    Pin It

    votre commentaire
  • Je ne sais pas en quoi ce paisible ruminant pouvait prétendre au qualificatif de savant, mais il m'offre l'opportunité d'aborder un chapitre important de l'histoire de l'empire colonial de la France

    1900, Pondichéry, le boeuf savant

    Pondichéry est une ville du sud-est de l'Inde, enclavée dans l'état du Tamil Nadu, son intense activité portuaire est liée à son activité de tissage du coton.

    Pondichéry entre dans l'histoire de France lorsque la Compagnie des Indes se voit céder, en 1673, un petit village côtier, par Sher Khan Lodi, lequel gouverne la région au nom du sultan de Bijapur, et veut casser le monopole arrogant de la Compagnie hollandaise. Pondichéry sert d'abord de point d'appui pour ravitailler les troupes de la malheureuse Escadre de Perse assiégées dans San Thomé de Méliapour, près de Madras, par les Hollandais et le Sultan de Golconde. Après la capitulation de cette armée française, derechef rapatriée en Europe, quelques dizaines de Français, groupés autour de François Martin, demeurent à Pondichéry, appelée à devenir la tête de pont des intérêts commerciaux de la France en Inde.

    L'essor de Pondichéry est spectaculaire, à l'image de tout le commerce colonial français depuis 1720. La Compagnie Française des Indes est une affaire très rentable dont les progrès inquiètent sa rivale, la Compagnie Anglaise des indes Orientales,la suite... ici

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Transcription d'un acte (en latin) de 1465, avec en-tête une superbe marque fiscale N°57 Petit Papier Douze deniers la feuille.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La gare d'Évreux-Normandie, est une gare ferroviaire située sur le territoire de la commune d'Evreux préfecture du département de l'Eure.

    Ancienne gare de bifurcation, elle est située sur la ligne de Mantes la Jolie à Cherbourg.Elle était également à l'origine de la ligne Evreux- Embranchement à Quetteville et de Evreux-Embranchement à Acquigny, toutes deux aujourd'hui déclassées.Il existait autrefois à Évreux deux autres gares (en impasse) : Évreux-Navarre raccordée à la ligne de Quetteville et Évreux-Ville raccordée à la ligne d'Acquigny.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le marché des Capucins est le principal marché de Bordeaux, il tire son nom de la Congrégation de religieux mendiants fondée en 1525, et rattachée à l’ordre de Saint-François.

    Le premier marché hebdomadaire se tient le 2 octobre 1749, sous l’impulsion du marquis de Tourny qui a entrepris de gros travaux du quartier.

    C’est en 1863 que la ville de Bordeaux lance le projet de halles couvrantes. Mais ce n’est qu’après l’Exposition universelle de Paris en 1878 que la ville achète des "vestiges" de structures métalliques qui serviront à la construction de deux pavillons de chaque coté de la place. En 1881 ils seront réunis par une grande galerie en fer et verre, qui verra les omnibus à chevaux passer entre ses deux halles.

    Cette carte postale nous montre un marché débordant d'activités, aussi bien sous les halles que dans les rues alentours.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Justin Godart, né en 1871  à Lyon et mort en 1956 à Paris est un avocat et homme politique français, maire de Lyon, député et sénateur du Rhône. Il fait une carrière politique dans la mouvance radicale socialiste. Il fonde en 1918 La ligue contre le cancer, dont il assure la présidence jusqu'en 1956, ainsi que l’Union internationale contre le cancer (UICC).Né dans le quartier des Brotteaux, issu d'un milieu modeste, Il obtient un doctorat en droit en 1899 en soutenant une thèse sur L’ouvrier en soie, et devient avocat.

    Le 21 novembre 1920, sous le pseudonyme de Catherin Bugnard, il crée l'Académie des Pierres Plantées afin de défendre les traditions lyonnaises et le parler Lyonnais. C'est également sous ce nom qu'il publie La Plaisant Sagesse Lyonnaise, savoureux recueil de pensées et dictons Lyonnais.

    Exemple de quelques joyaux contenus dans ce petit ouvrage:

    "C'est au moment de payer les pots qu'on sent qu'on a plus soif"

    Encore un cliché qui veut que les Lyonnais sont près de leurs sous!N'oublions pas que les canuts se révoltèrent aussi parce que le prix du pot ne cessait d'augmenter et la contenance de diminuer...

    "Le fabriquant mange quand il a faim, le canut quand il a pain"

    Ce dicton montre bien la différence entre le propriétaire et le pauvre canut; Certains prétendent que la notion de lutte des classes serait née ici.

    "C'est pas les belles paroles qui font cuire la soupe"

    Un dicton que les femmes aiment bien, allez savoir pourquoi...Sans doute parce que beaucoup d'hommes passent du temps au cani, sans faire bouillir la marmite.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • "Je Monet Cavasod, Notaire Royal, secrétaire du Païs de Bresse, Commis à la Recepte des deniers ordonnez par Monseigneur de Tienges (*) … pour la subsistence des soldats de la Milice levée sur le pays de Bresse par Ordre du Roy, pendant l’espace de quinze jours … Ay reçu des Syndics & Habitans de ……..lez Dombes …la somme de dix huit livres pour la subsistence de dix huit Soldats … "

    Beaux paraphes de Cavasod, Secrétaire Général des Pays de Bresse.

    (*) Charles de Thianges, Comte de Damas, Chevalier des ordres du Roy, Conseiller en ses conseils, Maréchal des Camps en ses armées, Capitaine de cent hommes d’armes de ses ordonnances, Lieutenant pour sa Majesté ès provinces de Bresse, Beugey, Valromey, Gex & Comté de Charollois.

    Servit lors des guerres de 1621, 1622, combattit au siège de La Rochelle en 1629, obtint en 1631 la Lieutenance Générale des Pays de Bresse et du Comté de Charolais, servit sous les ordres du Prince de Condé. Fait Chevalier de l’Ordre de Saint Esprit par Louis XIII en 1633.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Auvours est un camp militaire et terrain de manœuvres situé sur la commune de Champagné (Sarthe)

    Un soldat décrivait ainsi le camp de toile d'Auvours en juin 1911 : "Nous sommes 4000 sous les pins. nous couchons sous des tentes. Les officiers sont dans les baraquements. Tu peux juger du confort et de la poussière! Et pas de bonne table pour sortir".

    1913, Moments de détente au camp d'Auvours (Sarthe)1913, Moments de détente au camp d'Auvours (Sarthe)

    Pin It

    votre commentaire
  • "Joffre est à jamais le vainqueur de la Marne"; Le commandant en chef a permis de sauver Paris et d'éviter à l'armée française l'anéantissement. Dans tout le pays ainsi que chez les Alliés, Joffre jouit d'une très grande popularité. Le « vainqueur de la Marne » fait l'objet d'un véritable culte qui se maintiendra jusqu'à sa mort. Une certaine « joffrolâtrie » s'installe en France. De nombreuses cartes postales patriotiques montrent le chef comme le vainqueur ayant écarté le danger.

    1914, Hommage au vainqueur de la Marne1914, Hommage au vainqueur de la Marne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1914, Hommage au vainqueur de la Marne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire