• Poisson d'Avril ! Origines d'une tradition pittoresque...

    Le Poisson d’avril, tout le monde le sait, n’est autre chose qu’une attrape, un piège innocent que l’on tend à quelque personne amie, parente ou familière, le premier jour de ce mois d’avril.

    Poisson d'Avril ...mais pas que !   Histoire d'une  tradition pittoresqueOn date traditionnellement son apparition en 1564, l’année où Charles IX imposa à l’ensemble du royaume de France la date du 1er Janvier comme premier jour de l’année au détriment du... 1er Avril.

    L’année commençait en effet aux alentours du 1er Avril, et non pas le 1er Avril précisément! En réaction à la décision du roi, certans de ses sujets conservateurs décidèrent en ce premier jour d’Avril de se remettre de faux cadeaux et se jouer les uns les autres des tours pendables.

     
     
     
    Si l’apparition de la date est à peu près claire, l’origine exacte de l’utilisation d’un poisson reste obscure.
     
     
     Poisson d'Avril ...mais pas que !   Histoire d'une  tradition pittoresque

    Selon d'autres sources, l’expression poisson d’avril serait liée à la corruption de la passion de Jésus-Christ qui arriva le 3 avril : Jésus étant renvoyé d’un tribunal à l’autre, et contraint de faire diverses courses par manière d’insulte et de dérision.

     On aurait pris de là la froide coutume de faire courir et de renvoyer, d’un endroit à l’autre, ceux dont on voulait se moquer.

     

      Poisson d'Avril ...mais pas que !   Histoire d'une  tradition pittoresque Ce sémillant suidé serait-IL en réalité un poisson ?

    Oui, mais d'Avril...

     

     

     

    Autre explication avancée : le mois d’avril étant peu favorable à la pêche, plus d’un gourmand se serait vu, à cette époque, privé d’un plat délicat sur lequel son palais avait compté.

     

    D'autant que cette date marquant la fin du carême, période durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l'un des pièges les plus courants était l'offrande de faux poissons. 

     

     

    « Joyeuses Pâques ! Une symbolique charmante et naïve...Bulletin de Garnison Collective, Quesaco ? Limoux, Aude 1873 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yvette/
    Samedi 2 Avril 2016 à 17:54
    Yvette/

    J'aime bien la première version, elle me plait assez et me paraît plausible!

    Bon dimanche à toi.

    Yvette

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 3 Avril 2016 à 11:18

    Merci Yvette,

    Je suis actuellement en exposition artistique, à voir sur Facebook:

    EXPO Les couleurs du printemps

    Bonne journée

    Bien amicalement

    Noël

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :