• Les ébaudes en Bresse, du rôle social de la veillée au XIXème...

    Les ébaudes, les grandes ébaudes, les alagnes.

     



    Durant l'hiver, de nombreuses veillées se tenaient dans les fermes bressanes. Certaines, appelées « ébaudes », étaient établies pour rapprocher les jeunes gens à marier, sous les yeux des parents. Les soirées se déroulaient en deux temps : travail avant dix heures et danses après.


     

     

     

     

    Quelques semaines plus tard, durant les « grandes ébaudes », les jeunes hommes allaient rendre visite aux jeunes filles qui leur avaient plu. En retour, elles distribuaient des « alagnes » (noisettes) si l'affection était réciproque.

    « ART NOUVEAU, lettre d'un fabricant de bijoux de Perpignan1735 Lettre canonique de l'évêque de Clermont »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :